Bureaux : 100%Fibre - ZI Secteur Ouest - 3, rue Jean-Baptiste Réveillon 61300 L’AIGLE +33 2 61 67 02 90 - Siège Social : Le Jarrier 61300 SAINT SULPICE SUR RISLE

© 2019 jpgvideo.com - Mentions légales

Le développement durable, nouveau modèle économique ?

22/04/2016

Le tri textile, générateur d’emplois durables

 

Le « développement durable » est devenu aujourd’hui une notion incontournable aussi bien dans les collectivités et le monde associatif que dans les entreprises. Depuis une dizaine d’années, nous assistons à l’essor de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire), que certains qualifient de nouveau système économique : des entreprises où l’humain et l’impact sociétal sont placés au centre de l’activité. Aujourd’hui, les entreprises « traditionnelles » prennent aussi en compte le développement durable dans leur modèle économique, et il s’avère que ce modèle est non seulement rentable, mais il contribue aussi à la création d’emplois.

 

Le développement durable, générateur d’emploi

 

La collecte, le tri et le recyclage des textiles est un bon exemple de développement durable, car cette filière valorise les matières et génère des emplois.

Au moment du grand ménage de printemps, nous effectuons un tri dans nos placards et nous en ressortons très souvent des vêtements abimés, voire trop petits. Dans nos villes, des containers sont mis à disposition des particuliers par des associations.
En faisant un tri par apport volontaire dans ces containers, nous contribuons ainsi à deux choses : les vêtements en bon état sont revendus par les associations à tout petit prix aux particuliers et du même coup des personnes sont embauchées pour le tri et la vente.

Les vêtements en bon état sont revendus et génèrent donc de l’emploi mais quid du textile abimé?

 

Gebetex : une entreprise de valorisation des textiles, créatrice d’emplois durables

 

En France, une société familiale, GEBETEX, œuvre dans la collecte, la récupération et le recyclage de textiles en collaboration avec des associations, des structures de l’ESS et des particuliers. Elle offre une nouvelle vie à des textiles qui n’ont pas pu être revendus.

Pour cela, la société met en place des services gratuits tels que la mise à disposition de containers, de sacs plastique et de moyens d’entreposage. Les déchets sont ensuite expédiés vers des usines de tri avant d’être envoyés vers des sites de reclassage sélectionnées selon des critères stricts : « respect de l’environnement et des conditions de travail, solvabilité industrielle et financière, traçabilité ». Depuis la mise en place de ce système, les associations ont réduit de 95% leur déchets.

 

A l’usine de tri Gebetex de Vernon, 98% des 4 500 tonnes de déchets réceptionnés chaque année sont revalorisés. Pour recruter à l’usine de Vernon , Gebetex a choisi de faire appel à des structures d’insertion. L’insertion sert à remettre le pied à l’étrier de certains demandeurs d’emploi, mais en rejoignant l’équipe, ceux-ci sortent de ce système pour être sur le même pied d’égalité que les autres salariés. Georges Bourgeois, fondateur de Gebetex, explique ainsi que « l’insertion c’est bien et si nous pouvons en donner une suite, c’est un bon complément. » Gebetex emploie aujourd’hui 16 personnes à temps complet et en CDI.

L’exemple de la société Gebetex en est un parmi beaucoup d’autres. Tout le monde trouve son compte dans ce système : nos textiles usagés sont recyclés, des emplois sont créés et notre placard trié ; donc continuons à faire de nos gestes de « bons » gestes pour la planète, l’emploi… et les générations futures.

 

 

Actualités : la Semaine Européenne du Développement Durable se déroule en ce moment, du 30 mai au 5 juin : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Edition-2016

Pour en savoir plus sur Gebetex : http://www.gebetex.fr

Partager
Twitter
Please reload